Lo 23 de març de 2012 a l'ostal d'Aquitània a París - 21, rue des Pyramides - lo Collectiu del 31 de Març organizava una conferéncia de premsa per presentar las soas reivindicacions e accions.

Lo comunicat de premsa :

"Ce 23 mars 2012, les représentants des langues régionales de France ont présenté à la Presse à Paris la journée d’action qui aura lieu le 31 mars dans de nombreuses régions françaises sur le thème « nos langues, nos cultures, un droit, une loi » et destinée à obtenir un statut légal pour les langues régionales de France.

"Ils ont souligné que, malgré la réforme constitutionnelle de 2008 en vertu de laquelle ces langues font partie du patrimoine de la France, celles-ci restent sans droit, abandonnées à l’arbitraire administratif de l’éducation nationale ou des autorités publiques quant à leur transmission à l’école, ou à leur prise en compte dans la vie publique. Les nombreux parents qui souhaitent un enseignement dans ces langues pour leurs enfants n’ont aucun droit à l’obtenir, comme le Conseil Constitutionnel et le Conseil d’Etat le répètent. Même l’affichage bilingue est remis en cause par certains tribunaux. Ces langues n’ont par ailleurs qu’un accès dérisoire aux médias publics. Ainsi, la France reste dans ce domaine la lanterne rouge de l’Europe en matière de reconnaissance des langues régionales historiques.

communicat-premsa-23-03-2012

"Une loi de promotion des langues régionales est nécessaire. Pour qu’elle ait une base sûre, une révision constitutionnelle doit intervenir afin d’écarter une jurisprudence constitutionnelle hostile et permettre la ratification de la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires.

"Pour exprimer cette revendication dans le contexte des élections présidentielles et législatives, de nombreuses manifestations se dérouleront dans les régions concernées : Ajaccio, Bayonne, Annecy, Perpignan, Strasbourg, Metz, Toulouse, Quimper, Poitiers, Lille ; selon le cas : rassemblements, cortèges, lip dub, chants concerts, chaînes verbales, etc.

"Les organisateurs, qui regroupent plusieurs centaines d’associations, escomptent plusieurs dizaines de milliers de manifestants. D’ores et déjà, certains candidats à l’élection présidentielle, mais aussi beaucoup d’élus qui participeront aux élections législatives se sont prononcés en faveur d’un vrai statut pour les langues régionales.

"Pour plus d’information, voir : www.languesregionales.org"


Sèrgi Gairal sus Cantalausa

Cantalausa

Après la mòrt de Cantalausa en 2006 Sèrgi Gairal que lo coneissiá plan publicava dins lo jornal La Setmana un omenatge.

Sul libre 'S.T.O' de Régine Hugounenq

sto

En 2019 sortissiá lo libre S.T.O - Lo tust de tres letras de Régine Hugounenq. En novembre la revista de la metropòli de Montpelhièr ne fasiá la presentacion.

Union Europèa : ajudas a la infrastructuras de transpòrt

Ralh ferroviari

Lo dijòus 22 de junh de 2023 la Comission Europèa comunicava sus la politica de l'Union en matèria de transpòrt. Son 6,2 miliards d'èuros que seràn investits dins las infrastructuras.

Lenga occitana, beluga de l'espèr

Belugas

Un tèxt del jornal La Beluga (Tarn e Garona), agost de 2008.

Totèm : lo grapaud de Baçan

Grapaud de Baçan

En 2017 sortiguèt la revista Los rocaires numèro 2, presentava qualques totèms occitans.